Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

La neutralité du net : un enjeu mondial

La neutralité du netOpérateur de Télécommunications, Adista met en œuvre les accès internet et les réseaux privés d’interconnexion de ses clients en utilisant les technologies de communication les plus variées : cuivre, fibre optique, satellite, mobile. Pour une qualité optimale de ses services Internet, opérés et maîtrisés de bout en bout, Adista investit en permanence dans son backbone et ses infrastructures, et garantit le respect de ce que l’on appelle couramment la « Neutralité du net ». Mais que recouvre réellement ce terme et quels sont les engagements d’Adista en la matière ?

1 La neutralité du Net, qu’est-ce que c’est ?

La neutralité du net est le principe selon lequel les réseaux de télécommunications doivent transporter les flux d’informations indépendamment de leur nature ou de leur contenu. Mais l’évolution des usages, comme le streaming vidéo par exemple, induit une croissance soutenue du trafic Internet et donc des besoins en bande passante.
Alors, qui doit prendre en charge cette capacité de bande passante ? Est-ce aux opérateurs d’investir dans leurs réseaux ou aux fournisseurs de contenus (Google, Youtube, Dailymotion…) d’être facturés au vu des données qu’ils envoient ?
Et qui doit payer ? L’internaute qui prend l’initiative de charger une vidéo, ou le diffuseur qui a passivement rendu disponible cette vidéo ?
Une solution pourrait consister à bloquer certains contenus ou au contraire en prioriser d’autres, développant un internet à plusieurs vitesses. Certains opérateurs français dominants sur le marché ont déjà pris cette direction entraînant une interférence forte entre les choix stratégiques des opérateurs et les choix propres de leurs clients finaux. Une illustration patente est le conflit persistant entre un célèbre opérateur grand public, leader mondial de la diffusion de vidéo. Les internautes de cet opérateur se voient contraints dans leurs choix de vidéo ; une politique visant bien sûr à favoriser la diffusion des contenus propres de l’opérateur, ainsi que l’intégration verticale des services et du réseau.

2 La politique d’interconnexion d’Adista

Le bon fonctionnement de l’Internet est un sujet crucial, véritable enjeu mondial. La question de la neutralité doit donc plus que jamais être abordée. Pour Adista, il est essentiel de transporter le trafic de ses clients par le chemin le plus court, en toute indépendance, et de garantir la résilience ainsi que la maîtrise du réseau en cas de nécessité.

Une stratégie d’interconnexions multiples
Adista a voulu établir une indépendance maximale vis-à-vis du trafic Internet, à la différence d’autres acteurs qui peuvent avoir des politiques d’interconnexion divergentes. Chez Adista, une stratégie d’interconnexions multiples garantit cette indépendance. Le réseau Adista est ainsi connecté à Internet par 4 fournisseurs différents, répartis géographiquement en France (Ile de France, Strasbourg), en plus des interconnexions directes (peering).

La garantie d’un réseau indépendant
Conscient des enjeux de la neutralité de Net, Adista met un point d’honneur à diffuser le trafic entrant en toute indépendance, sans en prioriser aucun. Voici comment :

– Les principaux fournisseurs d’Adista sont les transitaires reconnus Néotelecoms et Interoute. Leur positionnement stratégique garantit un large choix de routes et peu de velléités mercantiles dans leur propre politique d’interconnexion (opérateur dit « Tier-2 »)
– Adista est également connecté à AboveNet, héritier d’un des réseaux « Tier-1 » historique, et Cogent acteur important pour joindre correctement quantité de réseaux y compris français, en raison de sa politique commerciale « low cost ».
– Adista favorise toujours les interconnections les plus directes possibles et ne revendique aucune participation des diffuseurs de contenus au financement de son propre réseau.
– Adista se refuse à toute manipulation par le biais du système DNS (pas de « serveur DNS menteurs », pas de « wildcard » dans les zones DNS de nos clients). Pour la résilience du service DNS, Adista peut compter sur sa proximité avec l’AFNIC et plusieurs serveurs racine, là encore grâce à une politique d’interconnexion ouverte sur les GIX.
– Adista a également une politique d’accueil ouverte en direction des opérateurs de diffusion de contenu qui souhaiteraient installer des serveurs cache sur son réseau. Ainsi, le leader mondial du secteur, Akamaï, dispose de serveurs dans le réseau Adista.

Le backbone Adista réputé pour sa performance
Le backbone Adista, partie centrale de l’infrastructure, supporte l’essentiel du trafic en utilisant les technologies les plus rapides et une grande capacité de bande passante sur des distances importantes.
Il est principalement construit autour de trois boucles multi Gigabit opérées par des fournisseurs d’infrastructures distincts, boucles complétées par des interconnexions redondantes. Les réseaux métropolitains parisiens et nancéens sont construits sur des fibres noires activées directement par Adista, gage d’évolutivité et d’indépendance.
Ce backbone connecte les différents points de présence régionaux (POP) d’Adista en exploitant toujours le maximum des possibilités de redondance permises par les Réseaux d’Initiative Publique.

3 Qualité d’Internet et temps de réponse

Trafic exclusivement dédié aux professionnels
Adista ne fait transiter que le trafic professionnel, annulant ainsi tout problème potentiel de conflit avec les trafics résidentiels aux volumes considérables.
Adista garantit ainsi une meilleure qualité de service, et assure des performances stables à tous les clients, sur toutes les plages horaires.

Utilisation des GIX par Adista
Adista est l’un des membres fondateurs de LOTHIX, le pionnier des GIX locaux en France, situé à Nancy. Dans plusieurs autres projets de GIX régionaux, le degré d’implication d’Adista va de « sympathisant » à « membre actif du bureau de l’association ». (Touix à Toulouse, Lyonnix à Lyon, Lillix à Lille, Auvernix à Clermont).
Adista est également présent sur les trois principaux GIX français (FranceIX, Equinix-IX, Sfinx), et sur AMSIX à Amsterdam, l’un des plus importants au monde.
L’implantation d’un GIX local améliore sensiblement la qualité d’internet et le temps de réponse, puisque le transit se fait en local, sans passer par Paris.

C’est donc grâce et par tous ces moyens qu’Adista parvient à respecter le principe de neutralité du Net. Un principe fondamental donc, qui vise à assurer aux clients une connectivité optimale, et l’exclusion toutes les pratiques de filtrage, de blocage, de censure, de ralentissement, aujourd’hui en plein développement.

Aucun commentaire.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.