Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

Europ’Essonne : “L’externalisation est un choix stratégique pour les collectivités locales”

La communauté d’agglomération Europ’Essonne rassemble 14 communes, pour un peu plus de 150 000 habitants. Une structure plutôt récente développée en 2007 “et qui n’a pas fini de grandir” comme le souligne Virginie HALDRIC-BEGORRE, Directrice Générale des services. Nous lui avons posé quelques questions sur les raisons du choix d’externalisation du système d’information qui s’est imposé dès la création d’Europ’Essonne, et sur tous les avantages qui en découlent.

Pouvez-vous nous parler d’Europ’Essonne et des besoins de départ en matière de Système d’Information ?

Nous sommes avant tout une intercommunalité dite stratégique. Nous avons une position attractive, renforcée par un formidable réseau de transports complété demain par le Grand Paris Express. Parmi nos domaines de compétences, le développement économique, l’aménagement de l’espace, l’équilibre social de l’habitat, l’action sociale, les équipements… Nous pilotons de grands projets, qui confortent la position de l’agglomération dans le territoire d’avenir que constitue Paris Saclay, son Super Campus et, demain, son Cluster de dimension mondiale.

Nous sommes donc moteurs et très dynamiques, et c’est dans ce contexte que nous avons opté pour une structure la plus légère possible. Je m’explique… C’était un vrai choix de départ de ne pas avoir de services informatiques, ou de compétences particulières en interne. Les élus d’EE veulent disposer d’une structure performante et réactive mais ils sont aussi sont très soucieux de ne pas gaspiller l’argent public, ni faire de doublons.

Qu’avez-vous décidé pour votre Système d’information ?

En partant de tous ces constats, la meilleure solution s’ouvrait à nous : l’externalisation du système d’information. C’est Adista qui nous l’a apportée, avec une réponse précise à chacune de nos problématiques :
-Le déploiement de la solution dans les délais impartis
-La qualité de service attendue, avec les experts Adista à notre service
-La sécurité, avec l’hébergement de nos données en France.

Ce dernier point est crucial et rassurant. Grâce à la localisation de nos données en France, dans les Datacenter Adista, le doute ne se pose même pas ! Nous disposons par ailleurs d’une gestion parfaite de nos données, d’une délégation complète de la technique, d’un soutien sur des questions stratégiques, de conseils dans le choix des logiciels, et, demain, de l’hébergement de notre extranet, etc. L’une de mes collaboratrices fait l’intermédiaire entre la structure et les équipes Adista, tout cela simplement, alors même qu’elle n’a que très peu de compétences techniques. C’est un vrai avantage et quelle tranquillité d’esprit !

Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

Aujourd’hui, même si nous réfléchissons à une DSI communautaire dans le cadre du renforcement sur la mutualisation communes-intercommunalité, ce système d’externalisation de notre SI est celui que nous privilégierons. Les charges de fonctionnement sont certes un peu plus importantes mais nous avons un système d’information à niveau en permanence avec tous les avantages que cela comporte.

L’intercommunalité n’a pas fini de grandir, d’ici deux ans nous devrons atteindre les 200 000 habitants. L’externalisation nous permet, dans ce contexte mouvant, de disposer d’une solution souple et adaptable, hautement disponible.
L’externalisation est un choix stratégique pour les collectivités locales, nombreuses sont celles qui engagent des réflexions en ce sens. De mon point de vue, l’expérience est très positive. Le jeu en vaut la chandelle !

Les commentaires sont fermés.