Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

Adista intervenait lors du V6 World Congress

Nous l’évoquions en juin dernier, le passage vers l’IPv6 est aussi inéluctable qu’incontournable. “Les entreprises ne doivent pas se laisser distancer dans le passage vers l’IPv6, celles qui auront pris ce retard seront freinées” annonçait M. Ernst, Président de l’association G6, engagée dans la promotion et le développement de l’IPv6. Mais où en est réellement l’adoption de l’IPv6 aujourd’hui ?
Adista, avec son réseau déjà paré pour l’IPv6, a été sollicité pour intervenir aux cotés du G6, lors du V6 World Congress, en compagnie de Google, Huawei, Cisco, HP, Orange, Deutsche Telekom, NTT, Facebook, LinkedIn, HP…

Le V6 World Congress

La 4ème édition du V6 World Congress, manifestation internationale dédiée à l’IPv6, s’est déroulée du 18 au 21 mars dernier à Paris. Parmi les thèmes abordés, l’Internet des objets, la stratégie IPv6 des fournisseurs de contenu, les déploiements d’IPv6 à large échelle et les mesures de l’adoption d’IPv6 par le Marché. Une quarantaine de speakers issus du monde des Opérateurs, des Constructeurs et des Entreprises ont été rassemblés pour traiter de ces sujets. 

Adista faisait donc partie des intervenants et c’est Johan Remy, Responsable du service architecture réseau et télécoms chez Adista qui a pris le micro aux côtés de l’association G6.
Il a été question des bonnes pratiques opérationnelles pour le déploiement d’IPv6. Des points tels que la préparation du plan d’adressage, la gestion des adresses ou bien les pièges et erreurs courantes ont été abordés. L’accent a été mis sur les solutions techniques pour des hébergeurs ou des réseaux sensibles pour la mise en place d’architectures sécurisés, redondantes et efficaces sur le long terme, tout en bénéficiant d’un retour d’expérience concret issu des services déjà fournis par Adista.

Pourquoi le déploiement de l’IPv6 ?

Petit rappel des raisons du passage vers l’IPv6 et de son caractère aussi essentiel qu’inéluctable, dans notre article IPV6, où en est-on ?

Pour Thierry Ernst « Ce n’est pas uniquement la pénurie d’adresses IPv4 qui doit conduire au passage vers l’IPv6. Les entreprises doivent prendre conscience que c’est également très important, pour disposer de toutes les nouvelles fonctionnalités compatibles. Les entreprises ne doivent pas se laisser distancer dans le passage vers l’IPv6 […] C’est un virage essentiel à prendre pour stimuler une nouvelle génération de projets et d’entreprises. »

Où en est-on aujourd’hui ?

Le protocole IPv6 est prêt depuis de nombreuses années… Mais si la transition d’IPv4 à IPv6 se doit d’être massive, ça n’en est pas un moins un chantier complexe et long.

En 2013, les spécialistes prévoyaient un phénomène d’emballement et donc d’adoption encore plus rapide dès que l’IPv6 atteindrait 10 % du trafic. En février dernier, le directeur technique de l’Isoc, l’Internet Society France, estimait justement que le cap des 10% de trafic pourrait être atteint dès cette année. Une nette accélération est donc envisageable à plus ou moins court terme. Pour le moment, Google voit environ 5% de ses utilisateurs français arriver en IPv6.

Adista, parée pour IPv6 depuis plusieurs années

Adista dispose d’un réseau parfaitement intégré à l’internet IPv6. Dès la mise en place en 2011 de son indicateur évaluant l’avancement des opérateurs dans la prise en compte d’IPv6, le RIPE (Réseaux IP Européens) a attribué la note maximale à Adista, avec ses 4 étoiles.
Ces performances amènent aujourd’hui Adista à pouvoir proposer un accompagnement optimal vers l’IPv6 à ses clients avec des possibilités importantes pour toute organisation :

  • Garder une visibilité par des clients IPv6 uniquement, dont la proportion ne fera qu’augmenter dans le temps suite à la pénurie mondiale d’IPv4
  • Le déploiement d’une nouvelle génération d’applications et de services originaux nécessitant des communications de bout en bout (téléphonie mobile, vidéoconférence, applications en temps réel)
  • La réduction stratégique des coûts à moyen terme,
    etc.

S’affranchir des limites d’IPv4 est absolument indispensable à la stimulation de l’économie numérique. Les entreprises doivent envisager, planifier et budgétiser la migration vers ce nouveau protocole et ce dans une stratégie globale. 

Les commentaires sont fermés.