Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

THD : 7 nouveaux projets de RIP approuvés par Manuel Valls

Le Premier ministre Manuel Valls a donné son accord de principe au financement du déploiement de l’internet en très haut débit pour 7 nouveaux projets de réseaux d’initiative publique présentés par des collectivités locales. Des engagements communs qui traduisent la mobilisation en faveur de l’aménagement numérique des territoires et confortent l’objectif du Plan France Très Haut Débit : la couverture intégrale du territoire en THD d’ici 2022.

Les départements concernés

L’Alsace, la Bretagne, l’Eure, la Haute-Saône, la Manche, le Tarn-et-Garonne et le Val-de-Marne vont ainsi pouvoir finaliser leurs ambitieux projets d’infrastructures à très haut débit. Ils viennent rejoindre les 17 réseaux d’initiative publique, couvrant 21 départements, qui ont déjà fait l’objet d’un tel accord depuis le lancement du Plan France Très Haut Débit.

Dans le communiqué de presse du gouvernement, datant du 17 juillet dernier, Axelle LEMAIRE, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique, déclare que « Le Plan France Très Haut Débit avance bien, l’Etat répond à ses engagements. Le lancement de l’Observatoire pour mesurer l’état de cet avancement s’inscrit dans la démarche de transparence de l’action publique portée par le Gouvernement. Il montre aussi que le grand mouvement initié par le Plan France Très Haut Débit se concrétise progressivement, pour nos concitoyens, dans les villes comme dans les zones rurales ». 

La FIRIP s’exprime

Dans son communiqué, la FIRIP affirme que “cet accord de principe est un signe positif […] qui permettra de débloquer des projets qui étaient en attente. Cet accord aura un impact direct sur l’emploi et l’activité de très nombreuses entreprises le plus souvent locales et directement concernées par le lancement des procédures. […] La FIRIP souhaite que l’Etat pérennise le le montant des aides attendues […] pour réussir […] l’aménagement numérique des territoires, enjeu majeur en terme d’infrastructure au 21e siècle.

Les commentaires sont fermés.