Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

Indigestion de Windows 10 pour les accès internet

Sacré défi pour les administrateurs réseaux avec Windows 10 !
Windows 10 pose un sacré défi aux administrateurs réseaux de nos clients, et aux opérateurs télécoms.
Déjà en juillet 2015, plusieurs opérateurs, dont Adista, alertaient sur l’attitude d’un éditeur comme Microsoft. L’éditeur de Redmond avait mis en œuvre ce qu’il appelait alors la plus grande mise à niveau logicielle de l’histoire de l’industrie informatique. Qui s’est bien passée, sans paralysie, aussi grâce aux CDN, ces réseaux de diffusion de contenus gérés par les opérateurs.

Mais avec des ralentissements sensibles sur les réseaux de nombreuses entreprises. Le passage à Windows 10 s’est concrétisé par des gigaoctets de mises à jour téléchargées sur un accès internet pas toujours prévu pour un tel trafic.

Les mises à jour sont devenues cumulatives et elles prennent de plus en plus de poids en octets… et en bande passante.

Or l’adoption de Windows 10 progresse dans les entreprises. Le bureau d’études Gartner estimait que les PC professionnels achetés en France au mois d’août étaient équipés de Windows 10 Pro pour 38% d’entre eux. Corollaire, le fameux Patch Tuesday concerne de plus en plus de postes de travail sur les réseaux d’entreprises.

Ce Patch Tuesday, c’est l’assurance que chaque deuxième mardi du mois Microsoft va publier une mise à jour cumulative pour Windows 10. Et déjà en 2015 les Patchs Tuesday avaient généré des records de consommation de bande passante !

La situation devient cruciale pour beaucoup d’entreprises
Les mises à jour prennent de plus en plus de poids en octets… et en bande passante. Pour ordre de comparaison, la première mise à jour Windows 10 de juillet 2015 (la 1507) pesait 184 Mo pour la version 32 bits, 368 Mo pour la version 64 bits. Un an après en octobre, la situation empire : les mises à jour pèsent 466 Mo pour la 32 bits et 1034 Mo pour la 64 bits.
Cette situation pourrait vite devenir problématique. La mise à jour cumulative choisie désormais par Microsoft diffère complètement de la stratégie précédente basée sur les patchs correctifs individuels. Les utilisateurs téléchargent maintenant en une seule fois et à chaque fois un fichier qui contient… toutes les mises à jour effectuées de version en version !
La congestion de certains réseaux d’entreprises devient réelle.

Les services support des opérateurs sont désormais appelés par des administrateurs réseaux qui pensent que leur accès internet a un problème… alors qu’il fonctionne parfaitement mais est utilisé à son débit maximal pour télécharger un patch cumulatif.

Les entreprises deviennent accro à la bande passante. C’est un constat, les utilisateurs sont plus nombreux, les pages web sont plus lourdes, la vidéo s’impose dans les services professionnels, le Cloud nécessite de nouvelles approches […].

Sécurité ou bande passante ?
Un poste de travail à jour, c’est un impératif en terme de sécurité, nous le rappelons souvent. La question ‘mise à jour ou pas’ ne se pose pas longtemps, à cause du besoin de sécurité… Et surtout quand le système la télécharge de lui-même…
Comment gérer cette consommation de bande passante devenue quasiment obligatoire ?
Microsoft a introduit Delivery Optimization dans une mise à jour cumulative. Cet outil pose beaucoup de questions, notamment en terme de sécurité, car il est basé sur le principe du peer to peer. Selon Microsoft, il aurait amélioré de 30 à 50% la consommation de bande passante pour garder son patrimoine de PC à jour.
A savoir également, les utilisateurs et administrateurs peuvent planifier le redémarrage de son poste, mais pas le moment de leur téléchargement du Patch Tuesday.

Bande passante, management applicatif et réseaux hybrides
Les entreprises deviennent accro à la bande passante. C’est un constat, les utilisateurs sont plus nombreux, les pages web sont plus lourdes, la vidéo s’impose dans les services professionnels, le Cloud nécessite de nouvelles approches avec des données et usages situés dans un datacenter éloigné de l’entreprise.
Augmenter le débit de son accès internet est une solution. L’adoption fortement croissante par nos clients d’accès fibre optique illustre bien cette tendance. Quand l’entreprise utilise une infrastructure complexe, étendue sur plusieurs sites géographiques, avec des applicatifs nombreux, utilisés différemment selon les adresses, d’autres solutions existent. Peu d’opérateurs sont à même de les proposer actuellement. Adista met en œuvre actuellement ce qui sera certainement la prochaine évolution des réseaux d’entreprises : des réseaux hybrides, qui savent répondre au besoin croissant de bande passante internet, que nous associons si besoin à des services de management applicatif, pour gérer la consommation par applicatif, par agence.

C’est aussi cet investissement dans de nouvelles technologies qui permet aux éditeurs… d’envisager demain des mises à jour sans risque de paralysie des réseaux !

[Mise à jour ] Vendredi 04/11/2016 – Microsoft a annoncé la modification du processus de mises à jour de Windows 10. Seuls seront désormais téléchargés les fichiers modifiés depuis la dernière mise à jour. Le bénéfice annoncé par Microsoft serait de 35% sur la taille des fichiers, mais cela concernera uniquement le passage à des releases majeures de Windows. A suivre !

Les commentaires sont fermés.