Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

Passage à la téléphonie IP. Part 2

Pierre-Yves Antoine, responsable de l’offre Communication d’Entreprise chez Adista évoque avec nous l’inéluctabilité du passage à la téléphonie IP. Cependant, les aspects essentiels pour réussir cette transition sont l’accompagnement au changement au sein des entreprises et l’adoption par celles-ci de la communication unifiée.  

 

Pierre-Yves ANTOINE.

 

 

Pierre-Yves, comment rassurer l’entreprise face à un changement de modèle ?

 S’équiper d’une solution de téléphonie IP produite sur son propre site de production nécessite impérativement de mettre en œuvre des stratégies de redondance, des mécanismes de priorisation, et d’investir dans la connaissance logicielle et réseaux. Il faut également faire le bon choix des postes et des équipements mis en place pour les utilisateurs.

Adista a parfaitement conscience de l’importance de garantir une migration sans interruption de service, avec une qualité optimale. C’est pourquoi nos processus sont définis de manière à mener un déploiement sans coupure, avec un accompagnement de nos experts à chaque étape pour veiller au respect de nos engagements.

Téléphoner avec une nouvelle solution ne doit jamais être perçu comme un retour en arrière pour les utilisateurs.

 

Faut-il opter pour des solutions intégrant la communication unifiée ? Est-ce utile pour une TPE/PME ?

Beaucoup n’utilisent que les services de base.

Les CentrexIP, les TrunkSIP, la ToIP ont eu peu d’impact sur la communication, la collaboration, pour une raison simple : ils sont d’abord une solution de transport de la voix et l’approche initiale n’était pas basée sur un bénéfice d’usage. Rien ne distingue vraiment un téléphone IP du bon vieux téléphone utilisé par tous depuis des dizaines d’années.

En outre, la principale motivation des entreprises à adopter la voix sur IP était financière, avec la gratuité des communications entre sites distants reliés par un VPN MPLS. Elle est devenue aujourd’hui sans réel objet avec la baisse ininterrompue du coût des communications, tant fixes que mobiles.

Plusieurs raisons nous poussent à croire que cette époque touche à sa fin, que les PME vont conjuguer les mots innovation et communication, en adoptant plus qu’une simple technologie de transport de la voix : en adoptant des usages devenus nécessaires dans une entreprise, par le biais de la communication unifiée.

Pour être révélé, tout le potentiel des nouvelles générations nécessite plus qu’un PC et un numéro de téléphone avec SDA !

Mais les PME n’ont pas encore sauté le pas vers la communication unifiée. Selon nous, les réticences reposent sur la perception des coûts d’intégration et de licences, sur la connaissance restreinte de la technologie et sur la difficulté de mise en œuvre Avec le SaaS, TPE et PME doivent impérativement aujourd’hui regarder du côté de la communication unifiée. Si une majorité de leurs utilisateurs fonctionne en mode collaboratif, la communication unifiée s’impose comme une réflexion prioritaire notamment dans les sociétés de services.

De plus, cela ne change pas le prix. Il faut donc tester ces nouveaux usages qui sont vite indispensables. Notre solution Centrex Centile propose d’emblée de pouvoir gérer sa présence, communiquer par tchat entre collaborateurs depuis une interface web ou depuis un client logiciel dédié.

Il est tout à fait possible de n’utiliser que son téléphone mais la vie est tellement plus triste !

 

 

Doivent-elles également intégrer des solutions de gestion de la mobilité ?

Qui n’a jamais oublié d’effectuer sa redirection avant de partir en congés ? Une connexion sur le navigateur de son smartphone, et le tir est corrigé.

La téléphonie IP permet aux collaborateurs d’une entreprise de communiquer facilement, qu’ils soient au siège, sur un site distant ou en connexion nomade.

Exemple avec le « terminal distant » (ou « remote terminal »), qui est un numéro d’utilisateur externe (mobile ou autre fixe) défini comme numéro interne. A chaque fois qu’un terminal distant est appelé, le téléphone de l’utilisateur (mobile, domicile ou autre) sonnera en même temps que son terminal IP ou son softphone.

Même avec le droit à la déconnexion, le nomadisme est perçu comme un bénéfice en qualité de vie quand il s’accompagne d’outils de communication homogènes avec son environnement de bureau.

 

La téléphonie IP et ses répercussions sur le mode de fonctionnement des entreprises et des utilisateurs est un sujet riche et passionnant. 

Retrouvez demain la suite et fin de cette interview. 

 

Les commentaires sont fermés.