Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

  • Amazonia : « Accélérer le traitement des tâches quotidiennes devenait vital »

    19 Avr 2013

    AMAZONIA, c’est une belle réussite d’entreprise mais pas que ! La marque dépend de la holding Nextalis qui rassemble aujourd’hui 3 enseignes sportives : AMAZONIA, GIGAGYM et WIDECLUB. Des concepts « à la carte » allant de la remise en forme douce à une pratique sportive intensive, qui ont fait leur part dans la révolution du sport grand public ! Une révolution ...

  • Dafy Moto « Le numérique est un levier de croissance »

    11 Avr 2013

    C’est une beau succès que celui de Dafy Moto ! Depuis sa création en 1974, l’entreprise ne cesse de se développer et compte aujourd’hui près de 140 magasins en France. Et avec ses 300 000 clients fidèles, ses 20 tonnes de marchandises expédiées par semaine, le désormais leader national dans la vente d’accessoires moto a développé un ...

  • Pompiers de l’Allier : « Pas de droit à l’erreur pour le 18 »

    02 Avr 2013

    Les Services Départementaux d’Incendie et de Secours exercent une activité qui les soumet en permanence à l’urgence et à la criticité. Le SDIS de l’Allier, c’est 80 interventions par jour, pour 1800 pompiers, répartis sur 64 sites interconnectés ! C’est désormais aussi un nouveau centre de traitement de l’alerte, modernisé, fibré, sécurisé, grâce à un ...

  • Le site de Chateau-Lafitte, ou « l’Oasis œnotouristique »

    15 Mar 2013

    Le majestueux site Château-Lafitte est devenu aujourd'hui l'une des plus importantes capacités d'accueil de l'agglomération bordelaise. La famille Bonhur, qui a repris l'exploitation avec une banque (le Crédit agricole d'Aquitaine) comme partenaire, a bien compris tout l'intérêt de cette infrastructure assez unique dans le milieu du vin, située de surcroît à 10 minutes du centre ...

  • Conseil Général de l’Hérault “Nous n’avions pas le droit à l’erreur pour notre réseau”

    01 Mar 2013

    "Le Conseil Général de l’Hérault nécessitait un accès Internet à débit garanti, afin de desservir 130 bâtiments répartis sur le département. Nos préoccupations majeures se résumaient en deux points : le débit accordé et la continuité de service. Pour desservir 3300 ordinateurs, nous n’avions pas le droit à l’erreur". Lire le témoignage complet