TRANSITION NUMÉRIQUE - INNOVATION - COMPÉTITIVITÉ

Microsoft : nouvelles règles pour les licences on-premise et le Cloud public

La montée en puissance du Cloud a modifié la manière dont les utilisateurs exécutent leurs logiciels et paient leurs licences.

Dans un communiqué datant du 1er août, Microsoft annonce que ses règles pour les licences on-premise vont changer à compter d’octobre prochain. Les clients qui souscriront ces licences sans Software Assurance ne pourront plus déployer leurs logiciels sur des Clouds d’AWS, Alibaba, Google et même Azure.

Historiquement, Microsoft offrait la possibilité à ses clients de déployer leurs logiciels sur les infrastructures externalisées des infogéreurs traditionnels.

Mais Microsoft voit en la montée en puissance des offres de serveurs dédiés des grands fournisseurs de services Cloud une concurrence nouvelle face à ses propres offres, notamment Azure ou Office 365.

Cette modification est de nature à favoriser les solutions type Office 365, ou de maintenir encore des clients sur le modèle SPLA. En effet, les fournisseurs de services hébergés bénéficiant du programme Service Provider License Agreement – comme Adista – sont épargnés.

A noter, Microsoft souligne que les licences souscrites avant le 1er octobre ne sont pas concernées par ce changement de politique commerciale.

Concernant Office 365 et sa mise en oeuvre en entreprise, Adista vous propose son Livre Blanc à télécharger ici

 

Les commentaires sont fermés.