TRANSITION NUMÉRIQUE - INNOVATION - COMPÉTITIVITÉ

Transition vers IPv6 : Adista remarquée pour son avance dans cette étape cruciale

L’ARCEP l’annonçait récemment, « l’épuisement des adresses IPv4 devrait avoir lieu de manière quasi certaine avant fin 2019 »… Et bien ça y est nous y sommes, et ce depuis le 25 novembre exactement. Dans cet article, nous vous proposons un rappel de ce que sont les protocoles IPv4 / IPv6, des enjeux liées à cette transition et le positionnement d’Adista qui se distingue déjà depuis plusieurs années sur le sujet.

De l’IPv4 à l’IPv6…
Chaque poste relié à Internet dispose d’une adresse IP. Pour que chacun utilise le même standard, la version IPv4 du protocole Internet a été développée en 1981, permettant d’utiliser environ 4 milliards d’adresses. Mais la croissance mondiale d’Internet, le déploiement des services domestiques d’accès haut débit, le nombre grandissant d’équipements connectés de tous types et de périphériques sans fil entrainent un épuisement des adresses IPv4.
Pour pallier ce manque, une nouvelle version du protocole a été développée : l’IPv6, apportant un nombre quasi illimité d’adresses IP. Mais si l’argument principal avancé dans le développement de l’IPv6  est la pénurie d’adresse IP, il n’est pas le seul. En effet, l’IPv6 permet également d’accéder à de nouveaux services, applications et usages variés par le rétablissement d’une connexion de bout en bout que ne permettait plus  l’IPv4.

Adista en position remarquable pour le taux d’hébergement DNS accessibles en IPv6
Adista dispose d’un réseau parfaitement intégré à l’internet IPv6. Dès la mise en place en 2011 de son indicateur évaluant l’avancement des opérateurs dans la prise en compte d’IPv6, le RIPE (Réseaux IP Européens) a attribué la note maximale à Adista, avec ses 4 étoiles.

En ce mois de novembre 2019, l’ARCEP distingue à nouveau Adista parmi les meilleurs en terme de quantité de serveurs DNS accessibles en IPv6. On retrouve ces résultats dans le baromètre annuel de la transition vers IPv6 en France : Adista affiche un taux d’hébergement DNS accessible en IPv6 sur les noms de domaine .fr, .re, .pm, .yt, .tf et .wf. à 95,8 %. « On note dans le Top 10 une grande hétérogénéité au niveau des principaux hébergeurs, avec quatre acteurs (Adista, OVHcloud, 1&1 IONOS et Gandi) qui activent presque systématiquement l’IPv6 contrairement aux autres acteurs. »

Pour un accompagnement optimal vers IPv6
Ces performances amènent aujourd’hui Adista à pouvoir proposer un accompagnement optimal vers l’IPv6 à ses clients avec des possibilités importantes pour toute organisation :
-Garder une visibilité par des clients IPv6 uniquement, dont la proportion ne fera qu’augmenter dans le temps suite à la pénurie mondiale d’IPv4
-Le déploiement d’une nouvelle génération d’applications et de services originaux nécessitant des communications de bout en bout (téléphonie mobile, vidéoconférence, applications en temps réel)
-La réduction stratégique des coûts à moyen terme, etc.

L’IPv6 est un vrai catalyseur d’innovations !

Les commentaires sont fermés.