TRANSITION NUMÉRIQUE - INNOVATION - COMPÉTITIVITÉ

TÉLÉTRAVAIL : RÈGLES DE SURVIE POUR LE SURF DANS CETTE SITUATION EXCEPTIONNELLE

Depuis le début de cette période de confinement, des millions de français se sont mis au télétravail. Etaient-ils tous prêts, ou leurs entreprises l’étaient-elles ? Probablement que non. Le gouvernement estime que près de 8 millions de personnes peuvent travailler à distance, soit 30% de la population active en France.
Cette folle semaine d’accélération du télétravail souligne toute l’importance du plan France Très Haut Débit. Il n’est même plus question de nouveaux usages, mais de continuité de l’économie d’un pays.

Sauf que …. la fibre optique n’est pas encore généralisée dans les foyers. Ironie, beaucoup de foyers n’ont pas encore décidé de leur bascule vers la fibre alors que leur maison ou appartement est éligible à ces nouveaux réseaux FttH.

Alors comment faire survivre votre box, comment surfer sans se noyer ?

Voici quelques astuces, proposées initialement par l’Arcep, afin d’utiliser au mieux chaque kbit/s de votre connectivité !

1. Optimisez la qualité de votre Wi-Fi

Quel que soit la technologie mise en œuvre dans votre foyer, fibre, ADSL, satellite, WiMax, la qualité de votre Wi-Fi dépend parfois de gestes simples : vous pouvez l’optimiser en modifiant l’emplacement de votre box, son environnement, ou encore son paramétrage…

·        Placez votre box dans une pièce centrale du logement

Il est recommandé de placer votre box opérateur dans une pièce centrale du logement afin de limiter les obstacles que le Wi-Fi rencontre pour se connecter aux terminaux. En effet, les murs atténuent le signal radio et diminuent sensiblement le débit internet reçu par les équipements situés dans les pièces les plus éloignées. Ainsi, placer la box à l’extrémité du logement ou dans un local fermé ne permet pas de tirer le meilleur parti du réseau Wi-Fi

·        Mettez la box en hauteur dans un endroit aussi dégagé que possible

Pour les mêmes raisons, il est recommandé de mettre la box dans un endroit aussi dégagé que possible, idéalement en hauteur. A l’inverse, mettre la box au sol, entre des livres, dans un meuble TV ou près de meubles hauts dégrade le signal Wi-Fi et l’expérience utilisateur.

·        Éloignez la box d’autres équipements sans fil

Afin de bénéficier des capacités maximales de son accès, il est également souhaitable de laisser un espace d’environ 2 mètres entre la box et d’autres équipements radio comme la base d’un téléphone sans fil, un babyphone, un four à micro-ondes, etc. Ainsi, les interférences entre les différentes ondes radio seront limitées et le signal Wi-Fi optimisé.

 

·        Privilégiez les fréquences Wi-Fi 5 GHz

Dans le cas où votre box est en capacité d’émettre dans les fréquences 2,4 GHz et 5 GHz (ce qui le cas des box de dernière génération), il est conseillé de la paramétrer pour qu’elle émette des fréquences 5 GHz. En effet, la bande 2,4 GHz est utilisée par de nombreux périphériques (Bluetooth, radioamateur, micro-onde, talkie-walkie), ce qui multiplie les risques de recouvrement et de brouillage des signaux.

 

·        En cas de renouvellement de votre PC, vérifiez qu’il est compatible Wi-Fi 5 (802.11ac) ou Wi-Fi 6 (802.11ax)

 

Il est recommandé de privilégier les ordinateurs compatibles avec la norme Wi-Fi 5 (802.11ac) ou mieux Wi-Fi 6 (802.11ax), même si ceux-ci sont très rares encore. Ces normes sont en effet bien plus performantes que la norme Wi-Fi 4 (802.11n), qui existe également sur certains ordinateurs neufs. Par ailleurs, elle ne présente pas de risque d’incompatibilité avec la box puisqu’elle est rétro-compatible avec toutes les anciennes normes : Wi-Fi 4 (802.11n), mais aussi Wi-Fi 3 (802.11g),  Wi-Fi 2 (802.11b) et Wi-Fi 1 (802.11a).

 

2. Séquencez vos usages

Les usages vidéo, qu’il s’agisse de visioconférence ou de visionnage en streaming, sont de gros consommateurs de bande passante. Donc, quand ce n’est pas nécessaire, préférez les appels audio autant que possible, même si c’est plus plaisant de voir la tête de ses collègues.

Si vous avez des enfants à la maison, ils utilisent certainement les plateformes de streaming vidéo comme Netflix, Youtube ou autres. Et puis, il est tentant de les mettre devant un dessin animé pendant votre réunion d’équipe en visio. Le problème, ces plateformes monopolisent plus de bande passante que la plupart des VPN et peuvent utiliser des mécanismes pour, même en cas de congestion, rechercher une optimisation de la bande passante. Résultat, s’il doit partager le débit avec une plateforme de vidéo et que la bande passante est insuffisante, alors c’est le plus souvent le VPN qui va voir son débit réduit et non la plateforme vidéo.

Pensez donc à séquencer vos usages afin d’optimiser votre connexion et de vous permettre de travailler dans les meilleures conditions possibles.

 

3. Dédiez un Wi-Fi à votre poste de télétravail

Vous avez la fibre ? La plupart des box disposent désormais de deux Wi-Fi indépendants : vous pouvez la paramétrer en 2,4 GHz ou en 5 GHz. Vous avez ainsi la possibilité de dédier un Wi-Fi à la vidéo et un autre au VPN (réseau privé virtuel) pour travailler.

Comment faire ? Dans les paramètres de votre box, donnez un nom différent au Wi-Fi 2,4 GHz et au Wi-Fi 5 GHz, puis demandez aux périphériques dédiés aux usages vidéo de se connecter au premier réseau, et à votre ordinateur de travail de se connecter au second. Les périphériques les plus anciens ne peuvent se connecter qu’au Wi-Fi 2,4 GHz.

Vous pouvez limiter le ralentissement du débit, notamment pendant les visio-conférences, en connectant votre PC directement à votre box avec un câble Ethernet.

4. Pour votre connexion internet, pensez aussi à la 4G

Une solution alternative aux accès fixes à internet (par la fibre, le câble ou l’ADSL…), consiste à utiliser la 4G sur son smartphone, avec la fonction « partage de connexion ». Tous les smartphones compatibles 4G permettent de partager leur connexion à internet avec un ordinateur : le smartphone crée un réseau Wi-Fi (vous pouvez paramétrer un mot de passe pour vous assurer d’en être le seul utilisateur). Vous pourrez ensuite connecter votre ordinateur à ce réseau Wi-Fi.

Attention, la vidéo consomme beaucoup de données (de 1 à 4 Go par heure de vidéo en fonction de la résolution), décomptées de votre forfait mobile. Le VPN est lui moins gourmand en données.
Cette solution est idéale à deux conditions : quand vous êtes dans une zone où la 4G est de bonne qualité, et quand votre employeur met à votre disposition un routeur et la SIM 4G associée.

De nombreux services permettent de déterminer à l’avance si votre zone d’habitation est bien couverte par les réseaux mobiles 4G. Outre les sites des opérateurs, citons :

https://www.ariase.com/mobile/carte-couverture-mobile?iframe=1&partner=ariase&lat=46.49082901981416&lng=2.4609375&zoom=4.306234287782219&interactive=1

https://www.monreseaumobile.fr/

https://www.couverture-mobile.fr/#lat=4853468&lng=614033&z=12

Sur votre smartphone, iOS ou Androïd, QosBee permet de faire les tests de qualité pour choisir son réseau.
https://www.qosbee.com/?lang=fr

Rappelons que notre offre SIMbioz permet de choisir son réseau d’opérateur, parmi les trois principaux du marché : la meilleure 4G, c’est celle qui en ce moment couvre le mieux votre résidence.

5. Pour téléphoner, pensez aussi à votre box

Un geste citoyen tout simple. Si votre box intègre la téléphonie fixe, pensez à l’utiliser plutôt que le mobile. Ce qui permet de libérer un peu des réseaux mobiles pour les cas vraiment nomades et urgents.

Les commentaires sont fermés.