TRANSITION NUMÉRIQUE - INNOVATION - COMPÉTITIVITÉ

KOSC Live  2021 : le passage à la fibre avec Adista

Mardi 13 avril dernier, KOSC Telecom réunissait ses partenaires opérateurs dont Adista à l’occasion de l’événement KOSC  Live 2021. Thème de l’évènement, faire le point sur les actions menées durant les six derniers mois pour l’accompagnement des entreprises au passage à la fibre. Contexte sanitaire oblige, l’événement réunissant les principaux partenaires de KOSC Telecom s’est tenu via un dispositif full digital auquel participait Pierre Pfister, Directeur Général d’Adista.

Au cœur des sujets traités : la stratégie mise en œuvre pour renforcer la couverture du territoire en matière de fibre, la numérisation des entreprises, la montée des usages collaboratifs, le tout à un moment où l’adaptation des entreprises au contexte sanitaire ne peut se faire sans la fibre.

 

Entreprises et Fibre Optique

L’étude réalisée récemment par IFOP pour KOSC Telecom indique que près de 63% des entreprises françaises ne sont pas encore équipées en fibre, avec d’importantes disparités selon les zones. Or sans fibre optique, la digitalisation des entreprises est quasiment impossible.

Le télétravail est un très bon baromètre pour mesurer la fracture qui se creuse entre entreprises : d’un côté les PME, dont seulement 23% des dirigeants souhaitent pérenniser le télétravail, de l’autre les grandes entreprises, dont 80% des dirigeants se disent prêts à pérenniser ce mode de travail. Cette fracture illustre bien la séparation qui se crée entre des entreprises résilientes par leur maturité digitale, et des entreprises qui resteront frappées par la prochaine crise.

Le marché de la fibre aux entreprises représente donc un potentiel énorme que près de 2000 fournisseurs de proximité sont prêts à servir. Et sur ce marché, Adista est tout simplement le premier opérateur alternatif Cloud & Télécoms, dédié au B2B.

 

Comment accompagner la numérisation des entreprises et les aider à se retrouver parmi toutes les technologies, les offres et les horizons d’éligibilité ?

A l’heure où les entreprises vivent cette obligation de passer à la fibre, il s’agit pour les opérateurs comme Adista de les accompagner vers cette transition porteuse d’opportunités et de compétitivité accrue.

Pierre Pfister participait à la table ronde animée par Infranum réunissant d’autres opérateurs pour répondre à ces enjeux.

Pierre Pfister, sur le sujet de la nécessité de faciliter l’accès à la fibre pour les entreprises :

 Les process de déploiement de bout en bout sont toujours assez complexes. KOSC Telecom – qui a décidé de se spécialiser dans le B2B – offre déjà une belle qualité de service. Notre objectif à tous est de simplifier autant que possible l’accès à la fibre pour nos clients. Aussi nous devons ensemble continuer à optimiser ce processus de déploiement, au sein de KOSC Telecom comme d’Adista. Plus notre partenaire sera agile avec nous, plus nous saurons servir nos clients avec la plus grande efficacité et rapidité, sur tout le territoire. Pour nous, la satisfaction client est une priorité stratégique.

Concernant la nécessité d’avoir plus de débits et de garanties sur les services destinés aux entreprises, les trois intervenants étaient unanimes.

Pour Pierre Pfister, l’après crise sanitaire posera de nouveaux défis.

Les organisations du travail ont dû s’adapter. Le premier réflexe a été d’augmenter les débits des réseaux ou de sécuriser les accès distants. Ensuite de nouveaux usages se sont imposés, pour toujours probablement. Je pense évidemment au télétravail, mais aussi à ces outils collaboratifs comme Microsoft Teams. La performance de ces outils est liée à la qualité de la connexion. Quand l’organisation du travail fera de nouveau la place au retour au bureau, les salariés demanderont une qualité supérieure sur leur lieu de travail par rapport à leur usage résidentiel. D’autant plus que nous constatons le succès de ces solutions, avec un segment « Outils de collaboration » qui connait la plus forte croissance chez Adista.

 

Le replay est disponible ici.

 

Les commentaires sont fermés.