Transition digitale – Innovation – Mobilité - Compétitivité

Les géants se réveillent ? Tant mieux pour tous !

Mazette !

Inconnues il y a quelques années, de nouvelles entreprises arrivent sur nos marchés, chamboulent une filière, et en captent la valeur !

Booking, Airbnb, Uber, et tant d’autres disrupteurs ont trouvé le Graal ! La valeur vient à eux non pas grâce à des investissements lourds dans des hôtels, des appartements ou des taxis, mais par la magie d’un service rendu aux consommateurs, un service rendu vite, bien, au bon prix et facilement. C’est en tout cas la perception de celui qui crée le succès de ces disrupteurs : le client !

Ce printemps, Jeremy Rifkin nous parlait d’une 3ème révolution industrielle favorisée par les technologies de l’information et de la communication. Emmanuel Macron affirmait de son côté que l’économie française ne pouvait pas rater l’étape de la transition numérique.

Et les géants se réveillent ! Quasiment la moitié des entreprises du CAC40 a créé le poste de Chief Digital Officer. Un très grand du luxe peut aujourd’hui débaucher un dirigeant de haut niveau chez un constructeur informatique, pour explorer les opportunités liées au numérique.

Mais c’est quoi la transition numérique ? Entre les géants et les petits, entre les clients et les collaborateurs de l’entreprise, combien y a-t-il de nuances dans la définition de cette transition numérique ?

Et pour les TPE, les PME ou les ETI ? Faut-il avoir une stratégie numérique et nommer un Chief Digital Officer ? Ou intégrer le numérique dans ses directions métier, au bénéfice de la stratégie de l’entreprise ?

Cette dernière approche est bien plus pragmatique et elle doit permettre de simplifier, échanger, collaborer, communiquer, raccourcir, économiser… et de se développer ! Elle respecte aussi les besoins de chaque direction métier, besoins différents, urgences différentes. Un DAF n’a pas vocation à communiquer sur les réseaux sociaux mais plus surement à dématérialiser ses factures fournisseurs et clients, quand le directeur commercial pensera mobilité, CRM, tableau de bord et quand le directeur marketing raisonne déjà web, automation, référencement.

Mais tous partagent la même vision : gagner en efficience, comprendre mieux, bouger plus vite que leurs concurrents, plus vite que le marché !

Depuis plusieurs années, chez Adista, nous proposons à nos clients cette innovation numérique, pour mieux communiquer, mieux collaborer, pour se concentrer sur leur cœur de métier. Notre pertinence est particulière, avec une position unique, celle d’une société qui pratique les métiers d’informaticien, d’opérateur télécoms, d’hébergeur informatique, et d’agence digitale. Agence digitale qui apporte toujours plus de pertinence dans l’accompagnement des métiers de vos entreprises.

Object23 est le nouveau nom de notre agence digitale. Elle sera lancée officiellement le 23 septembre, et se positionne résolument comme le spécialiste de la transition numérique des entreprises petites moyennes ou grandes. Présence web, stratégie digitale, développement applicatif, communication, utilisation des plateformes mobiles, Big Data, Object23 regroupe dès maintenant 40 collaborateurs… ou plutôt facilitateurs de votre transition numérique !

Les géants se sont réveillés, tant mieux. Et il ne tient qu’à nous, TPE, PME, ETI d’adopter encore plus vite ces usages bénéfiques à nos entreprises. Et c’est possible !

Je vous souhaite à tous une très bonne rentrée, la plus propice à vos projets.

Philippe Paci,
Directeur Marketing

 

Post Scriptum
Septembre, c’est aussi le premier mois de notre exercice. Avec une croissance de près de 20% à nouveau, un CA supérieur à 65 Millions Euros, nous tenons à remercier nos clients, dont le nombre croit tous les ans, avec la même régularité depuis le lancement en 2007 de notre marque Adista. Et féliciter nos collaborateurs, qui sont maintenant plus de 300 !

 

Les commentaires sont fermés.